Cet été, j’ai reçu un courriel par la liste de diffusion de l’école de Simone. On cherchait des enfants doués pour participer à une étude sur la plasticité du cerveau des enfants. Ça adonne bien : il s’agit d’une école de douance, à vocation scientifique. Les résultats des enfants doués seraient comparés à ceux d’enfants atteints d’un trouble du spectre de l’autisme et à ceux d’enfants « normaux ». J’ai demandé à mes deux filles si elles avaient envie de participer à l’étude, qui comportait un test de QI ainsi qu’une tâche que j’aurais de la difficulté à décrire intelligemment… Grosso modo, il fallait qu’elles regardent un film sans son, tout en écoutant des pseudo-mots, avec un casque d’électrodes sur la tête. Je ne connais rien à la neuropsychologie, alors ne comptez pas sur moi pour vous expliquer ce que ça mesure ni comment.

En leur proposant de participer, j’avais trois « objectifs » en tête :

  • Initier mes enfants au concept de salaire (vu que je ne les paierai jamais pour faire du ménage) : faire quelque chose qui est utile pour quelqu’un, moyennant rétribution (ça me rappelle une mésaventure loufoque qui m’est arrivée une autre fois où j’ai voulu inculquer à Simone à la valeur de l’argent… je vous raconterai ça bientôt!)
  • Encourager l’avancement de la science
  • En savoir un peu plus sur les capacités cognitives de ma plus jeune, pour orienter une décision que je devais prendre

Ainsi, par un beau matin d’été, nous nous rendons à Sainte-Justine pour faire les tests en question. Les filles s’amusent, trippent sur le « casque de bain bizarre », mangent des collations et reçoivent des cadeaux. Pendant ce temps, je m’emmerde parce que je n’ai pas pensé à apporter un livre. J’essaie un peu de faire la conversation avec les chercheuses, mais clairement elles sont occupées, alors je reste là à rien faire pendant 2-3 heures… Malgré que tous les dérangements soient pour moi (j’ai aussi dû remplir d’interminables questionnaires sur mes enfants auparavant), je remets la compensation financière aux filles comme promis. Elles sont bien contentes de leur avant-midi.

Quelques semaine plus tard, on me fait parvenir les résultats aux différents sous-tests, qui ne me surprennent pas beaucoup. L’expérience aurait dû prendre fin à ce moment, mais je reçois un nouveau courriel peu après : l’équipe de l’émission Découverte prépare un reportage sur la douance, avec l’équipe de recherche de Sainte-Justine, et cherche un enfant pour soutenir le propos; ils ont pensé à Simone.

À la base, je suis pour l’avancement de la science, alors vous vous imaginez bien que la vulgarisation scientifique, je suis pour aussi. Mais sur le coup, je me questionne un peu sur les conséquences que ça pourrait avoir sur ma fille, elle qui est anxieuse de nature, et sur ma peur qu’elle dise ou fasse quelque chose qui puisse la faire mal paraître à la télé. Je me souviens d’un documentaire sur la douance qui avait été diffusé à Télé-Québec et qui m’avait laissé une drôle d’impression. Ce documentaire mettait beaucoup l’accent sur les difficultés de d’enfants doués à cheminer dans le système scolaire, il y avait un angle un peu victimisant. À mes yeux, la douance, ce n’est ni glorieux ni honteux, mais je crois qu’en général, ce n’est pas toujours perçu favorablement. Et de nos jours, les gens critiquent tout, sur Internet; ça serait poche que mon enfant soit un bouc-émissaire de la douance ou des écoles à vocation particulière. Aussi, elle serait filmée à l’école et à la maison, en plus de l’hôpital où elle ferait semblant de faire les tests de nouveau. Ça implique de faire un peu de ménage, au minimum, et possiblement que je témoigne à la caméra également.

Finalement, j’ai décidé de la laisser décider, et son enthousiasme indéniable m’a convaincue. Je ne vais pas vous raconter tous les détails du tournage, mais si le coeur vous en dit, vous pourrez voir le résultat le dimanche 17 mars, à 18 h 30, sur les ondes de Radio-Canada. Je découvrira le reportage en même temps que le public; je ne connais donc pas son contenu, mais je sais que je détesterai profondément le son de ma voix quand je l’entendrai à la télé. Et j’espère vraiment qu’ils ont coupé au montage les moments où je fais semblant de signer un formulaire de consentement avec une naturel désarmant ou de marcher dans un corridor en faisant comme s’il n’y avait pas de caméra… Mon talent d’actrice est TRÈS limité, voire inexistant; mieux vaut laisser la place aux scientifiques qui ont des choses intéressantes à dire. J’ai très hâte d’apprendre des choses sur le cerveau des enfants doués en général, et sur celui de Simone en particulier.

Si vous visionnez l’épisode, vous aurez peut-être l’impression qu’il règne chez nous le calme et l’ordre, voire que toutes les décisions sont appuyées sur des raisonnements logiques. C’est faux, évidemment, tout cela n’est que mise en scène… Déjà, dans le teaser diffusé dimanche dernier en fin d’émission, on voit les filles faire des « devoirs » sous le regard attendri de ma douce moitié, sages comme des images. Dans le silence total, et rien ne traîne à terre, ni sur la table. Très louche, comme vous pouvez l’imaginer. Rien à voir avec le chaos qui m’attend habituellement quand je rentre du travail : le plancher jonché de vêtements d’hiver, les enfants qui hurlent, etc.

En tout cas, j’ai bien hâte de voir ça… et je vous en reparlerai assurément après avoir vu l’épisode. Ce blogue parle souvent d’apprendre à apprendre, parfois entre les lignes, et ce n’est pas tout à fait étranger à des conversations que j’ai eues en coulisse, en marge de ce tournage. À bientôt!

3 réflexions sur “Son cerveau

  1. Helloo !

    Je découvre ce blog par ce superbe article qui a pris toute mon attention!
    Je trouve que c’est génial d’avoir laisser le choix à ta fille de décider de si oui où non elle devait participer au reportage. D’ailleurs me serait-il toujours possible de le visionner? La Sourdouance est un sujet très intéressant mais je trouve qu’il n’est pas très bien traité même de nos jours…d’après les quelques témoignages que j’ai vu ou lu.

    En tout cas merci pour ce partage sincère. Un gros bisou à toi 😘

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s