Quand j’ai commencé à vous parler de mon nouveau domaine, la science des données, j’ai nonchalamment mentionné qu’à part espionner tout le monde tout le temps, ça pouvait aussi servir à mieux endiguer les épidémies. J’aurais préféré être beaucoup moins presciente…

Ces jours-ci, les efforts d’analyse de données sont plus visibles. À moins de vivre sur une autre planète, vous avez vu circuler sur Facebook, au téléjournal ou ailleurs des analyses descriptives, prédictives, prescriptives ou des simulations aléatoires; des types d’analyse qui se recoupent parfois et qui servent tous à mieux comprendre les faits et les chiffres.

Celle-ci présente un cas historique, en comparant la gestion de l’épidémie de grippe espagnole de 1918 dans deux villes américaines. Intelligent et évocateur. Ça aide, évidemment, de se décoller un peu le nez de la situation actuelle pour mieux apprendre des erreurs du passé.

Celle-là présente des simulations aléatoires pour tenter de prédire l’efficacité des mesures préventives pour contenir l’épidémie. Évidemment, il s’agit de simulations simplifiées, où les mouvements individuels sont complètement aléatoires et où chaque contact résulte en une contamination. Mais l’exercice comparatif entre les environnements (aucune mesure, tentative de quarantaine qui marche plus ou moins, isolement social modéré, isolement social plus poussé) permet de voir comment nos actions individuelles peuvent atténuer les risques.

Finalement, plus près de chez nous, l’équipe de journalisme de données de Radio-Canada (menée par Naël Shiab pour qui j’ai beaucoup d’admiration) fait le suivi en temps réel de l’évolution des cas.

Évidemment, qui dit forte circulation d’information dit aussi abondance de n’importe quoi… En fin de semaine, j’ai vu sur les médias sociaux un truc particulièrement suspect d’un point de vue statistique. Comme j’ai commencé cette semaine à travailler avec une plateforme de visualisation de données, je me suis dit que ce cas me servirait à pratiquer mes nouvelles compétences.

https://public.tableau.com/shared/PJJ7ZQMKZ?:display_count=y&:origin=viz_share_link
Attention aux conclusions hâtives!

J’espère de tout cœur que ce qu’on choisit de faire de toute cette information contribuera à rendre l’épidémie moins grave que prévu. En attendant, prenez soin de vous!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s